- - - - - -
lundi, 24 septembre 2018

A+ R A-

CR des groupe de travail de la DGA 06/04/2016:

  • Publication : jeudi 21 avril 2016 11:11
  • Écrit par CGT-EM
  • Affichages : 1377

Ce mercredi 6 avril la DGA, sous la présidence du DRH/DGA, a convié les organisations syndicales représentatives pour faire un bilan des différents groupes de travail existants au sein de la DGA. Ci-dessous les axes majeurs des groupes de travail :

 ICT-TCT : Des actions sont en cours auprès de la DRH/MD et de Bercy concernant la mise en place d’une enveloppe financière conséquente pour les revalorisations (à noter que des ICT nouvellement embauchés ont des rémunérations supérieures à des ICT embauchés il y a 4-5 ans…).

Volonté affirmée aussi pour converger vers une grille salariale unique de la position I à IIIC. Les travaux continuent pour pouvoir faciliter le passage de TCT en ICT quand les emplois le permettent. Une attention particulière sera portée sur les AP des TCT afin de minimiser l’écart par rapport à d’autres niveaux 2.

La CGT est revenue sur la nécessité de faire des embauches en CDI comme le permet la loi Sauvadet et aussi d’étudier la possibilité d’intégr

er (sur la base du volontariat) les TCT dans le corps des ouvriers d’Etat lorsque ceux-ci ont été embauchés en lieu et place des ouvriers d’Etat (cela s’est fait dans les AiA).

Parcours professionnel : Une dernière réunion est programmée courant mai 2016. A ce jour, pas grand-chose de nouveau. Nous sommes sur des « voeux-pieux » et sur l’instauration d’un « suivi longitudinal des cadres ».

SEREBC et S2A : Les salariés ont toutes et tous un poste suite aux différentes réaffectations. Pour le SEREBC, le département des douanes restera à la DGA et sur le site d’Arcueil (il avait été envisagé de le transférer au SGA ou EMA considérant que cette activité n’est pas coeur de métier). Quoiqu’il en soit, à ce jour rien n’est prouvé sur la pertinence de la fusion de DT/SCAT et DO/SCA. Pour le SEREBC, la CGT est ré-intervenue pour le maintien des salaires des agents qui percevaient des primes de centrale. L’administration nous répond que le RIFSEEP et le CIA devraient permettre ce maintien. Problème, cela se ferait au détriment de la rémunération des collègues fonctionnaires.

Plan Stratégique Ressources Humaines : Dossier de 200 pages amené à la fin des 4H de réunion et bouclé en 10min…Rien de bien nouveau sous le soleil. Les métiers en tension restent les mêmes et les métiers en devenir aussi. Une prise en compte des départs est évoquée mais force est de constater que cela s’avère vrai pour les niveaux 1 toutefois pour les niveaux 2 et niveau 3 nous ne notons pas d’inflexion majeure dans le volume de recrutement.

Métier Soutien GénéraL et AQF : Le groupe de travail suit son cours, toutefois la DGA reconnait, à demi-mot, qu’elle a peut-être été un peu ambitieuse en matière de prévision de déroulement de carrière. A ce jour, la DRH/MD ne semble pas opposer à la création de ce nouveau métier. Dossier à suivre. A noter que le métier AQF ainsi que sa charge de travail va évoluer au regard des effectifs.

CTR – DGA Avenir DGA Fédération nationale des travailleurs de l’État 263 rue de Paris - Case 541 93515 Montreuil Cedex Tél. 01 55 82 89 00 Fax 01 55 82 89 01 Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. DGA

Relation Fournisseur / Prescripteur (DO/DT et DT/DO) :

Sur ces deux sujets, nous restons surtout sur des « voeux-pieux » de meilleur dialogue entre les deux directions afin de définir très en amont les

plans d’essais et d’expertises sur des créneaux calendaires réalistes. Demande d’incorporer aussi les industriels dans les schémas directeurs d’essais. Pour la définition calendaire des essais, les différents contrats à l’export vont très certainement ébranler tout l’édifice des plannings des centres d’essais et d’expertises. Sur les essais à faire, la DGA répète qu’elle n’a pas vocation à mettre au point les matériels (la réalité quotidienne du terrain nous démontre l’inverse tous les jours..). Face à l’immaturité de certains équipements les équipes de la DGA doivent trouver des solutions. Il faudra très surement éclaircir ce point afin de sortir du langage de circonstance par rapport à la réalité de terrain et de clarifier la frontière sur la mission réelle de la DGA, car à ce jour nous pouvons considérer (de façon partielle) que les deniers publics servent au développement des programmes, contrairement à ce qu’on nous explique…. Pour faire des essais et expertises il faut mettre en place un plan de recrutement afin de pérenniser nos capacités et nos savoirs.

Ingénierie Systéme :La DGA serait devenue le « Fer de lance » de l’IS dans l’industrie militaire et les industriels voudraient dorénavant nous copier ???? La CGT est intervenue pour rappeler les propos tenus en CTR/DGA (il y a 2 ans) par le Délégué et son adjoint qui nous expliquaient que la DGA était totalement à la traine ne matière d’IS et que nous risquions d’être décrochés par les industriels si une telle méthode de gestion de projet n’était pas développée en interne… La méthode « Coué » a ses limites et prendre les gens pour ce qu’ils ne sont pas aussi. A noter aussi que la DGA exprime le souhait de se rapprocher de l’EMA dans le cadre de l’IS. La CGT a rappelé le fiasco de la collaboration entre la DGA et l’EMA sur le service utilisateur qui était censé développer la collaboration EMA/DGA en matière de retour d’expérience après livraison des systèmes d’arme dans les forces. Quel bilan en a été tiré ?

Maîtrise de l’Architecture du Système de Défense (MASD) : A ce jour, la DGA reste très satisfaite de la nouvelle relation, très en amont des programmes, avec l’EMA par l’intermédiaire du CATOD. Cela devrait se développer sur l’ensemble des futurs systèmes d’armes avec aussi une déclinaison probable pour les gros investissements au sein de la direction technique Concernant l’avenir du département de suivi des îles du pacifique, la DGA nous informe que les discussions continuent avec le SGA pour son transfert. Pas d’autres nouvelles. Dernier point, et pas des moindres, le DRH/DGA nous informe de la mise en place (très prochainement) d’une communauté d’entreprise via un réseau internet… En clair, développement d’un pseudo « facebook-Dga ». A l’heure où les salariés dénoncent la déshumanisation du système, la DGA leur répond par la mise en place « d’un monde virtuel ». On commence à toucher le fond. La CGT appelle l’ensemble des salariés à se mobiliser dans les différentes manifestations des 28 avril et 1er mai, et des prochaines si nécessaire, afin de faire tomber cette « loi travail ». A nous, travailleurs salaries, de décider de notre avenir et de nos conditions de travail. Tout ce déploiement d’énergie doit aussi servir à défendre la cause de la DGA et à forcer ce gouvernement à nous donner les moyens nécessaires pour l’exercice de notre mission et d’être le « juge de paix étatique » entre les forces et les industriels.

RIEN N’EST INELUCTABLE. N’ABDIQUONS SUR RIEN. TOUS ENSEMBLE, NOUS REUSSIRONS A IMPOSER NOS CHOIX

Montreuil le 18 avril 2016